Apple développe la voix de synthèse pour lire ses livres audio

Apple développe la voix de synthèse pour lire ses livres audio

Depuis quelques années, les livres audio ont le vent en poupe, que ce soit auprès des lecteurs ou des entreprises comme Amazon, Spotify, et Apple qui ont multiplié leurs investissements dans ce secteur qui représentera plus de 35 milliards de dollars d’ici 2030, et dont les ventes ont augmenté de 25% en 2022, soit plus d’1,5 milliards de dollars.

La voix de synthèse s’invite dans le rayon audiobook d’Apple

Apple a commencé l’année en incorporant une nouveauté dans son répertoire de livres audio, la lecture des audiobooks par une voix de synthèse. Une sélection de livres gratuits et payants, narrés par des voix de synthèse est désormais disponible sur la plateforme américaine. L’occasion pour la marque de se démarquer dans un secteur pris d’assaut par des géants de l’audio comme Spotify ou Audible (leader du secteur détenu par Amazon). Depuis quelques mois, Apple a contacté plusieurs éditeurs et écrivains pour proposer ce nouveau mode de lecture à leurs livres.

Même si beaucoup d’entre eux demeurent encore dubitatifs quant au résultat, certains ont choisi de tenter l’expérience d’une lecture par voix de synthèse. Sur son site, Apple explicite ce nouveau tournant et assure que cette technologie d’IA permettra d’étendre l’accès aux audiobooks dans le monde en accélérant leur production. Les éditeurs et les auteurs conservent les droits du livre audio même en utilisant la technologie IA d’Apple, qui associe une technologie de synthèse vocale au travail d’équipes de linguistes, de spécialistes et d’ingénieurs du son pour produire des livres audio de grande qualité à partir d’un fichier texte. Apple a ajouté que les auteurs et éditeurs peuvent toujours choisir de proposer des livres lus par des voix humaines s’il le souhaitent. Pour l’instant, cette technologie n’est disponible qu’aux Etats-Unis.

Bien que la majorité des auteurs et auditeurs préfèrent la lecture de livres audio par voix humaine, pour garantir la meilleure intonation et inflexion de la voix, leur production nécessite parfois des semaines de travail et le coût des talents vocaux représente un budget de plusieurs milliers de dollars. Les voix de synthèse apparaissent donc comme une solution optimale pour faire des économies sur les coûts et les temps de production. Ce projet de déploiement de l’IA par Apple pour la lecture des livres pourrait engranger un changement significatif dans la façon dont les acteurs du livre audio opéreraient à l’avenir.

Une nouveauté qui risque de faire polémique

Le développement de la narration par voix de synthèse d’Apple promet de raviver les tensions avec ses concurrents, notamment Spotify, qui avait mis en ligne en 2022 un site web intitulé It’s Time to play Fair pour dénoncer les pratiques non concurrentielles d’Apple. En effet, la marque à la pomme exige que certaines applications paient une redevance de 30 % pour l’utilisation de leur système d’achat in-app. Ce que Spotify dénonce, c’est que ces règles ne sont pas appliquées à toutes les entreprises, comme Uber, Deliveroo ou Apple Music par exemple, et que ce système donne l’avantage à Apple qui privilégie ses propres services et rend l’accès à d’autres applications concurrentes plus compliqué. Apple s’est défendu en déclarant que la façon dont Spotify propose des livres audio enfreint les règles d’achat en ligne et la manière dont elle communique avec les consommateurs.

Selon une étude d’Audible menée par OpinionWay en 2022, 60% des Français pensent que les livres audio permettraient de découvrir des œuvres littéraires plus facilement et 48% affirment que c’est un format qui aide à retrouver goût à la lecture. Il sera intéressant de voir comment les auditeurs réagiront aux livres audio narrés par des voix de synthèse lorsque l’option sera développée en France.

Written by in / 3199 Views