NFT et Blockchain : un phénomène qui gagne les médias

NFT et Blockchain : un phénomène qui gagne les médias

Que ce soit dans l’optique de fédérer et d’engager une communauté, d’attirer de nouvelles audiences, de certifier la propriété ou la source d’un contenu, les usages de la blockchain et des NFT sont nombreux.

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Un NFT (Non-Fungible Token, “jeton non fongible” en français) est un fichier numérique auquel est attaché un certificat d’authenticité numérique qui le rend unique et qui en certifie la propriété. 

Ce jeton cryptographique est stocké sur une  blockchain (technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente et sécurisée). C’est une technologie qui permet de garder la trace d’un ensemble de transactions, de manière décentralisée, sécurisée et transparente, sous forme d’une chaîne de blocs.

L’acheteur d’un NFT devient le propriétaire exclusif d’un bien numérique qui peut être une photo, une peinture, une musique, une vidéo… Un NFT est unique, il garantit la propriété exclusive d’un actif numérique, sa valeur marchande peut fluctuer avec le temps, il est non fongible, contrairement à une monnaie fongible par exemple où un billet de 5€ vaut un autre billet de 5€. 

La « NFT MANIA », un succès mondial (en perte de vitesse ?)

Salim Jawad, Head of Creative Innovation chez Believe racontait lors de la conférence Influence of Innovation à l’événement AudioMoves by NRJ GLOBAL que « le NFT est un véritable phénomène de société que l’on peut retrouver partout aujourd’hui ». Il touche une pluralité de secteurs : la musique, l’automobile, l’histoire, la mode en passant par les médias et bien d’autres. 

Que ce soit aux Etats-Unis ou en France, les NFT sont devenus de véritables enjeux commerciaux et stratégiques. Plusieurs médias ont d’ailleurs mené des initiatives dans le domaine, dont le simple fait de communiquer sur le sujet procure de l’attractivité. 

Cette année, 20 minutes, le quotidien d’information générale a lancé « 20 Mint », un magazine gratuit qui décrypte la blockchain, les NFT et le métavers. Il s’agit d’un magazine entièrement consacré aux évolutions technologiques liées à la blockchain. Pour financer le journal et recruter les équipes responsables de sa conception, 20 minutes a mis en vente 999 NFT uniques sur Ethereum. Chacun de ces NFT donnant à son détenteur le pouvoir de siéger au comité éditorial virtuel de 20 Mint via un canal Discord, ils ont tous trouvé preneur en moins d’une journée. 

Ce type d’objet numérique permet de créer des environnements ludiques pour captiver les passionnés. C’est ainsi que Warner Bros a fait appel à la plateforme Nifty’s pour promouvoir la sortie du quatrième opus de « The Matrix ». 100.000 avatars représentant des personnages vivant dans la matrice ont été mis en vente pour 50 dollars contre un jeton. 

Pour les chaînes américaines aussi, les NFT représentent un nouveau lien avec les auditeurs les plus fidèles. CNN vend maintenant des NFT liés à des morceaux de vidéos sur des moments importants de l’Histoire. De son côté, le groupe ViacomCBS travaille avec une plateforme de NFT afin de lancer un espace où les fans pourront vendre, acheter ou stocker des jetons liés aux franchises du groupe comme MTV ou Paramount Pictures.

La capitalisation boursière mondiale des NFT est passée de 40,96 millions de dollars en 2018 à près de 338,04 millions de dollars en 2020. Malgré une croissance fulgurante et un sommet historique atteint avec pas loin de 3000 milliards de dollars en novembre 2021, la capitalisation boursière du marché s’est effondrée de plus de 50 % cette année, d’après Statista.  Ce chiffre reste tout de même deux fois plus élevé que la valeur affichée à la fin de l’année 2020. 

Les radios se mettent aussi aux NFT 

Fun Radio comme NRJ se sont lancés dans le business des NFT, nous avons eu la chance de les croiser à différentes conférences pour en savoir un peu plus sur leurs projets. Lors du salon Paris Radio Show, Alix de Goldschmidt, responsable produit et innovation chez M6 et Fun Radio raconte leur tentative de se lancer dans la vente de NFT : « le sujet des NFT se démocratise de plus en plus sur tous les sujets, mais attention, il ne faut pas proposer des projets absurdes. Fun Radio a proposé d’acquérir une collection de NFT lors de la Fun Radio Ibiza Experience et le bilan a été supérieur à nos attentes. Les NFT ont été sold out très rapidement ». 

Leur projet, réalisé avec Atlanticus Music, consistait à vendre 10 NFT regroupant valeur immatérielle (une œuvre d’art visuelle et sonore) et valeur matérielle (place VIP pour la 6ème édition de Fun Radio Ibiza Experience et des boissons incluses). Les acheteurs séduits par l’opération forment désormais une communauté et n’hésitent pas à le montrer sur les réseaux sociaux à travers leur photo de profil par exemple.

La plupart des collectionneurs de NFT, que ce soit des personnalités connues comme le footballeur brésilien Neymar ou inconnues choisissent d’afficher leur plus gros NFT en photo de profil. Lors du dernier NRJ Music Awards, l’équipe NRJ a aussi mis en place une collection de 25000 cartes qui correspondent aux catégories des prix que l’on retrouve lors de la cérémonie musicale. Lorsque l’on avait l’ensemble des catégories des prix, on débloque un NFT et un accès à la cérémonie. Le succès a aussi trouvé son public très vite, ce qui a permis à NRJ de lancer un second drop de NFT. Leslie Bourgeois, chef de projet chez NRJ, nous raconte pendant la conférence Influence of Innovation lors de l’AudioMoves by NRJ GLOBAL, à quoi correspond cette seconde collection : « le 8 juin dernier, nous avons mis en ligne une landing page exclusive avec 30 NFT célébrant la fameuse panthère NRJ déclinée en plusieurs catégories. 27 NFT classiques mais surtout trois NFT spéciaux dont un “or”, un “platine” et un “diamant” qui correspondent à une place de concert, un disque de platine et à un accès à un an de concerts gratuits ! ». 

Les NFT sont devenus stratégiques et les marques peuvent proposer de véritables cadeaux en plus des jetons non fongibles. Un facteur a sûrement amplifié le phénomène NFT, c’est la possibilité de s’en procurer certains directement en payant avec sa carte bleue. Cette nouveauté est vue d’un bien meilleur œil pour les frileux de la cryptomonnaie.

Pourquoi les médias s’intéressent-ils à la blockchain

La blockchain, encore un mot qui peut effrayer quand on ne connaît pas sa signification. Et pourtant, ces derniers temps, les réseaux de blockchain ne sont plus exclusivement associés à la cryptomonnaie. 

L’utilisation de la blockchain comporte des avantages comme la rapidité de transactions, les gains de productivité et d’efficacité, ou encore de s’assurer de la sécurité du système. La blockchain est déjà présente dans plusieurs secteurs depuis quelques années comme les banques, les assurances ou la logistique et d’autres pourraient s’y ajouter comme les médias. 

En effet, elle pourrait jouer un rôle déterminant pour les médias dans la protection des contenus ou les modèles de financement. L’absence de sécurité est la hantise des médias depuis toujours, mais cette dernière s’est encore renforcée par la hausse des cyber- malveillances comme l’hameçonnage, le piratage ou la violation des données personnelles et la blockchain pourrait être la solution à tout cela. 

De plus, la distribution enregistrée de musiques ou de films permettrait aux artistes d’être payés équitablement en conservant des données précises sur les flux et les achats. La blockchain permet de s’accorder sur une source de vérité afin d’établir l’origine d’une histoire grâce aux chaînes de blocs. Il existe plusieurs entreprises de médias blockchain : Mediachain et Fluz sont les deux plus grosses entreprises américaines de ce type. Mediachain utilise la blockchain pour automatiquement connecter l’auteur et sa musique et fournir des informations sur la musique, le producteur et les paroles. Spotify, conquis par cette blockchain, rachète Mediachain pour résoudre le problème d’attribution de la musique aux titulaires de droits et aux artistes diffusés sur sa plateforme. Fluz quant à lui, offre des remises pour les achats de grandes marques comme Nike ou Uber. Les utilisateurs de Fluz doivent inviter des amis, partager du contenu et développer leurs réseaux pour gagner pas moins de 8 % de remise sur les achats personnels. La blockchain dans l’industrie des médias crée des possibilités audacieuses et peut être un véritable atout pour les médias. 

Les NFT et les blockchains semblent aujourd’hui être des enjeux clés pour les médias qui ont multiplié les initiatives dans le domaine. La vraie question ne semble plus être : est-ce utile d’adopter la blockchain ou les NFT mais plutôt, quelle est la bonne manière de les utiliser ? Malgré la volatilité du prix des NFT, il semble clé de sauter le pas et faire des essais en créant des NFT qui ont du sens, qui sont en lien avec la mission de l’entreprise et dont la stratégie allie digital et physique, pour fédérer et engager une communauté, attirer de nouvelles audiences, certifier la propriété ou la source d’un contenu.

La « NFT MANIA », véritable enjeu du Web 3.0 d’aujourd’hui et de demain peut s’appuyer sur de nouveaux médias spécialisés sur le sujet comme The Big Whale ou 20 Mint pour mieux comprendre les enjeux de ce sujet en plein essor.

Written by in / 3386 Views