Comment monétiser votre podcast ?

Comment monétiser votre podcast ?

Vous avez créé un podcast ou vous êtes sur le point de le faire et vous souhaitez savoir comment le monétiser ? Sachez qu’il existe plusieurs manières de gagner de l’argent grâce à vos podcasts.

1. Les publicités narrées par les podcasteurs

Il faut d’abord se pencher sur le succès des spots « host-read », c’est-à-dire lorsque les pocasteurs-animateurs lisent eux-mêmes des publicités à voix haute. Ce type de publicité diffère des publicités que l’on entend d’habitude à la radio, qui sont souvent considérées comme des nuisances, car les podcasteurs sont libres de la manière dont ils diffusent les publicités. Par exemple, vous pourrez les présenter de manière amusante et divertissante. Le ton des publicités ne doit pas nécessairement coïncider directement avec celui de l’émission. Par exemple, un talk-show politique sérieux peut intégrer des publicités lues par l’animateur de façon plus comique et légère afin de rompre avec le sérieux du sujet traité par l’émission. De nos jours, plusieurs réseaux publicitaires de podcast comme Podigee, Midroll ou encore Authentic s’occupent de mettre en relation les créateurs de podcasts avec des annonceurs. Ils les identifient, négocient les tarifs et élaborent le script de la publicité. Pour pouvoir profiter de ce type de service, il faut déjà s’assurer d’avoir une audience d’au moins 5000 à 10000 auditeurs par mois.

Lorsque les publicités sont diffusées correctement, elles peuvent être utiles, informatives voire même agréables pour le public, de sorte qu’au lieu de rejeter le contenu de la publicité, les auditeurs y feront davantage attention. Cependant, cette tactique a ses limites. C’est le cas de la radio qui a perdu des auditeurs au fil du temps en raison de la surdiffusion de publicités, en en proposant parfois jusqu’à 13 par heure. Essayez de ne pas dépasser 5 spots lus par heure pour conserver votre audience. Ce type de modèle ne peut être utilisé que dans un format sans abonnement, qui attire un public plus large que les modèles à abonnement, car il est gratuit. En outre, il peut être difficile d’intégrer des spots lus par les animateurs dans des émissions de fiction ou basées sur des histoires vraies, qui ne laissent pas beaucoup de place aux publicités. Une des solutions serait le modèle d’abonnement, même si certaines plates-formes de podcast sont dissuadées de proposer ce type de service payant par crainte de perdre leur public qui écoute gratuitement. 

2. Les modèles d’abonnement

Comment surmonter la phobie des modèles d’abonnement ? Vous pouvez proposer à la fois un contenu gratuit financé par la publicité, et un modèle d’abonnement. Ce dernier permet d’atteindre un public plus large, c’est-à-dire les personnes qui sont prêtes à payer pour écouter un podcast. Aussi, le fait de proposer un contenu financé par la publicité peut inciter les auditeurs à payer pour un abonnement sans publicité. Enfin, les auditeurs qui préfèrent les contenus gratuits peuvent être incités à s’abonner afin d’accéder à un contenu premium de meilleure qualité.

Le contenu sur abonnement doit offrir plus de choses que le contenu gratuit, y compris sur la qualité de la production mais aussi l’histoire. Il doit atteindre le public cible de la marque d’une manière que le contenu gratuit ne peut atteindre, ce qui est, bien sûr, la partie la plus délicate. Il faut connaître suffisamment bien son public cible pour lui proposer des émissions auxquelles il ne peut résister. Les entreprises qui souhaitent proposer des modèles d’abonnement devraient prendre exemple sur des plateformes comme Spotify et Netflix, qui privilégient avant tout le coût d’un contenu de qualité. Ce type d’approche peut s’appliquer au public des podcasts d’aujourd’hui (entre 18 et 45 ans) qui est prêt à payer pour le contenu qui lui plait.

Ce qu’il faut retenir quant à la monétisation des podcasts, c’est ce que les contenus produits doivent rester cohérents et fidèles à la genèse de chaque projet. C’est la durabilité d’un programme qui assure des revenus stables et croissants pour les créateurs de podcasts.

Written by in / 10814 Views