6 “must haves” pour une culture d’apprentissage réussie

6 “must haves” pour une culture d’apprentissage réussie

La réussite d’une entreprise peut reposer sur sa capacité à s’adapter et à apprendre continuellement. La mise en place d’une culture d’apprentissage au sein de l’entreprise est une véritable stratégie pour favoriser le bien être des employés, augmenter la performance des équipes tout en restant compétitif sur le marché. Voici les 6 “must haves” pour une culture d’apprentissage réussie en entreprise.

1. La mobilité interne intentionnelle

Le premier point est la mobilité interne intentionnelle qui est une approche visant à encourager les employés d’une entreprise à explorer plusieurs opportunités professionnelles au sein d’une entreprise. Contrairement à une simple mobilité interne liée à des changements de postes pour des raisons organisationnelles, ici le facteur intentionnel repose réellement sur une démarche proactive de développement de carrière. Lors du salon Learning Technologies 2024, Eileen Oliver-Free (Principal Talent Partner chez Linkedin), racontait lors d’une conférence que près de la moitié (46%) des professionnels de la Génération Z ont également déclaré qu’ils passeraient plus de temps à apprendre pour obtenir une promotion.

La mobilité interne intentionnelle permet d’améliorer le développement des compétences et des connaissances des employés, afin de favoriser la croissance professionnelle mais aussi de développer activement les talents internes et de les fidéliser. Enfin, cette flexibilité organisationnelle permet à l’organisation de s’adapter aux changements en exploitant chaque compétence interne sans recourir à des recrutements externes.

2. Le cheminement de carrière actif

Le cheminement de carrière actif est une approche engagée de sa propre trajectoire professionnelle. Les personnes qui adoptent ce procédé de carrière sont capables de s’auto-évaluer, d’identifier leurs compétences et leurs objectifs à court et moyen terme. Ils sont aussi à la recherche de formations qui peuvent par ailleurs être tirées d’IA pour acquérir de nouvelles compétences dans un environnement professionnel en constante évolution. D’après une étude citée par Eileen Oliver-Free (Principal Talent Partner chez Linkedin) lors du salon Learning Technologies : plus de trois employés sur quatre interrogés (78%) ont exprimé un fort besoin de recommandations de cours en fonction de leurs objectifs de carrière personnels et de leurs lacunes en matière de compétences. Enfin, ils ajustent régulièrement leurs parcours en fonction de l’évolution de leurs intérêts et des opportunités émergentes.

Cette approche n’est pas uniquement individuelle, elle peut être également encouragée par des entreprises qui cherchent elles aussi à cultiver une culture de développement et d’apprentissage contribuant à la réussite de l’organisation.

3. L’adhésion des managers

Les managers sont eux aussi un pilier capital de la culture d’apprentissage. Ces derniers jouent un rôle clé en modelant les attitudes de leurs équipes vis à vis du développement des compétences et de l’apprentissage en mettant en place un environnement propice à la culture d’apprentissage. Les employés adeptes d’une carrière active sont à la recherche de managers pouvant devenir leur mentor : 91% d’employés citent leurs managers comme un facteur important dans l’envie d’apprendre et d’expérimenter au travail (Eileen Oliver-Free -Principal Talent Partner chez Linkedin).

Les managers qui adhèrent à cette culture font tous preuve de leadership et soutiennent les initiatives de formation et de développement en allouant du temps dédié à l’apprentissage et en fournissant les ressources nécessaires. Les managers attirés par cette culture organisationnelle apportent une dynamique positive à l’apprentissage. Lorsqu’ils montrent l’exemple et soutiennent le développement des compétences, cela contribue donc à renforcer la motivation des équipes et à créer un environnement propice à la croissance professionnelle

4. Le rôle de modèle des dirigeants 

La responsabilité des dirigeants d’entreprise désigne la promotion d’une culture d’apprentissage en incarnant eux même les valeurs et les comportements associés à l’apprentissage continu. Au même titre que les managers, les dirigeants inspirent leurs équipes à s’engager dans un développement professionnel. En définitive, lorsque les dirigeants considèrent que l’apprentissage est un élément essentiel de la réussite de l’entreprise, les employés suivent. Si les employés remarquent que les dirigeants accordent la priorité à l’apprentissage, ils les prendront en exemple et capitaliseront sur les investissements de l’organisation dans l’apprentissage. 

Les valeurs de l’apprentissage doivent aussi être incarnées par les dirigeants d’entreprise en montrant l’importance de la curiosité intellectuelle et de la recherche permanente d’amélioration. La transparence est un enjeu clé créant un environnement où l’apprentissage n’est pas perçu comme un objectif final mais comme un processus collectif en continu. Si les dirigeants partagent concrètement leurs propres expériences y compris les défis et les erreurs, ils encouragent aussi indirectement les équipes à prendre des risques en étant force de propositions.

5. L’apprentissage flexible

Dans un but de recherche constante de compétitivité, il est désormais possible pour les employés de choisir comment et quand ils acquièrent de nouvelles compétences sur leur lieu de travail. Cette nouvelle culture doit offrir aux employés de multiples possibilités d’apprentissage plus flexibles. On parle de « formation souple », qui s’adapte au rythme de travail et d’apprentissage individuels. Cela permet donc à tous les employés d’apprendre à le rythme, sur un support de leur choix et dans l’environnement qui leur convient le mieux. En plus de rester compétitive, l’entreprise forme ses employés aux derniers défis du secteur et les rend donc plus productifs tout en améliorant la motivation de ses employés.

Les besoins d’apprentissage sont différents pour tous les employés, voici quelques exemples d’apprentissage flexible. L’entreprise peut proposer du micro learning  qui est une méthode d’apprentissage privilégiant des modules très courts de moins de 5 minutes, disponibles à tout moment. Mais elle peut aussi tout simplement proposer des formations sous forme de webinaires qui permettent aux collaborateurs de participer à des sessions interactives à distance. Le coaching est une nouvelle méthode qui se développe de plus en plus, elle contribue au bien être et au développement des compétences. Enfin, ce type d’apprentissage peut aussi passer par faire travailler les employés sur des projets inter-services qui favoriseraient l’acquisition de compétences apprises par d’autres services.  

6. L’apprentissage social

Ce dernier type d’apprentissage repose sur l’idée que la meilleure manière d’apprendre est d’observer les autres faire. En effet, les interactions sociales entre pairs jouent un rôle déterminant au sein d’une société. Développer un sentiment d’appartenance, voire de communauté, peut favoriser le partage des connaissances et des compétences. D’après une étude citée par Eileen Oliver-Free lors du salon Learning Technologies 2024, 91% des employés qui apprennent ensemble réussissent mieux et 86% d’entre eux trouvent l’apprentissage plus efficace à plusieurs. 

Il existe une multitude de façons de mettre en place l’apprentissage social au sein d’une entreprise. Tout d’abord, si les interactions sociales entre pairs jouent un rôle déterminant, organiser des évènements comme des afterworks pour permettre aux employés d’approfondir leurs connaissances ou encore des Lunch & Learn qui sont des ateliers ludiques organisés en entreprise pendant la pause déjeuner sur un sujet précis. Pour finir, une dernière solution pour créer un environnement de travail où l’erreur est tolérée et l’apprentissage est valorisée, est de mettre en place un système de feedback à 360°. C’est un système d’évaluation qui permet aux employés de recevoir des commentaires constructifs de plusieurs sources différentes comme leurs pairs ou leurs managers.

La culture d’apprentissage est primordiale en entreprise pour une croissance saine et réussie. En plus de développer les compétences des employés, la mise en place de ses 6 “must haves” pourrait permettre à l’entreprise de créer un environnement de travail dynamique qui stimule la créativité, la valorisation et l’épanouissement de tous les collaborateurs.  

Written by in / 374 Views